CHAÎNE CRÉATIVE D’ŒUVRES D’ARTISTES VISUELS ET D’ARTISTES LITTÉRAIRES INSPIRÉE DE L’AN 2020

40 Artistes de l'Estrie

Nathalie Ampleman

Étienne Beaulieu

Erik Beck

Sarah B-Savard

Marido Billequey

Matthieu Binette

Adèle Blais

Mathieu K Blais

René Bolduc

Sonia Bolduc

Michel Caron

Deborah Davis

Ariane DesLions

Hélène Dorion

Véronique Drouin

Geneviève Dupont-D

André Gélineau

Mylène G-Dumas

Véronique Grenier

David Goudreault

Tomas Jensen

Sylvain Leblanc

Do Lessard

J-F Létourneau

William S Messier

Stéphanie Morissette

Ultra Nan

Patrick Nicol

Mélanie Noël

L’être Persane

Sébastien Pesot

Nathalie Plaat

Amélie Pomerleau

Pierre-Luc Racine

Mylène Rioux

Pascale Rousseau

Etienne Saint-Amant

Annick Sauvé

Cynthia Touchette

Anh Minh Truong

UNE ŒUVRE ANONYME À LAQUELLE IL FAUT RÉPONDRE, UN FORMAT DÉFINI, 5 JOURS MAXIMUM

EXPOSITION

Du 27 mai au 31 juillet 2021 à la Galerie d’art Antoine-Sirois du Centre Culturel de l’Université de Sherbrooke.

Entrée libre
(stationnement payant)
Mai et juin: du mardi au samedi, 12 h – 16 h

Juillet: les vendredis et samedis, 12 h – 16 h

PUBLICATION

Les œuvres des 40 artistes sont rassemblées dans ce livre d’art. Parallèlement aux œuvres créées lors du projet Téléphonexquis, chaque artiste est présenté à l’aide d’une courte biographie et d’un portrait fait pour l’occasion. Aussi, les deux instigatrices du projet ont rédigé un court essai sur l’origine, le concept, la démarche et les résultats de l’exercice.

Le livre de 96 pages est en vente au coût de 40$. Son format est de 20 cm par 20 cm.

Le livre est aussi disponible à la billetterie du Centre Culturel lors de votre visite et dans plusieurs librairies indépendantes estriennes.

Médiation

Le concept du Téléphonexquis est un enrichissant processus favorisant l’expression par les mots ou les arts visuels de l’état d’esprit des membres de différents groupes. Les élèves d’une classe, les employés d’un organisme ou les résidents d’un quartier sont invités à répondre à une ou l’autre des 40 œuvres des artistes ou, s’ils le préfèrent, à une œuvre créée par un de leurs pairs dans le cadre d’une activité animée par un des artistes estriens collaborant au Téléphonexquis. Une belle opportunité pour les participants d’évacuer les non-dits, communiquer ce qu’ils ressentent, tisser des liens et augmenter ce sentiment réconfortant de faire partie d’un grand tout collectif. Un ensemble qui a pour objectif commun le bien-être de chacun.

Pour plus d’information, contactez l’équipe du projet Téléphonexquis.

L'équipe derrière le projet

Pascale Rousseau est réalisatrice et productrice dans le milieu audio-visuel et designer graphique de formation. Elle développe une pratique personnelle en aquarelle depuis quelques années et se passionne pour la danse, principalement le swing. Raconter en images est son dada.

Mélanie Noël est journaliste, parolière et poétesse. L’écriture, l’humain, la quête de vérité et de lumière sont au centre de sa démarche qui, ultimement, vise à apprivoiser la mort. Raconter en mots est sa spécialité.

Amies de longue date, leur relation a évolué autour de l’art. Boulimiques de découvertes, elles se suivent de musées en salles de spectacle, de festivals en résidences de création depuis plusieurs années. Téléphonexquis est leur premier projet artistique commun. L’aboutissement d’efforts investis à partir du cœur. Le début de plein d’autres réalisations qu’elles s’amusent déjà à imaginer.

Téléphonexquis

La pandémie mondiale a poussé les instigatrices à mettre en action le projet Téléphonexquis dans le but avoué de créer des liens entre les artistes de l’Estrie, les sortir de l’isolement et faire en sorte qu’ils utilisent ce temps, presque arrêté, pour construire ensemble une œuvre sincère autour de leur expérience unique et intime. 

Téléphonexquis comme un mélange du jeu de téléphone arabe et d’un cadavre exquis. Une chaîne d’expressions artistiques entre créateurs talentueux, autant de la relève que de grande renommée. 

L’idée est simple. Les artistes visuels et littéraires s’alternent dans une chaîne créative autour de l’an 2020. Chaque participant n’est conscient que de l’œuvre précédente dont il doit s’inspirer. Ainsi 40 artistes, un clin d’œil au concept de quarantaine, participeront, soit 20 artistes visuels et 20 artistes littéraires, en référence à l’an 2020. Les instigatrices choisissent les artistes et leur ordre dans la chaîne, le tout demeurant anonyme pour les participants, ce qui favorise une réponse à l’œuvre et non à l’artiste derrière l’œuvre. 

Téléphonexquis offre aux artistes une occasion de poser un regard, un commentaire, une impression personnelle et artistique sur cette période incroyable. Chaque œuvre s’inscrit dans un dialogue, mais permet aussi une réflexion personnelle. C’est aussi un geste qui permet de sortir de la démarche habituelle, une création unique dans un tout collectif. De plus, cet espace d’expressions visuelles et littéraires peut aussi être considéré comme un processus où l’art est source de guérison, de santé, autant mentale que physique. 

Les maillons de la chaîne sont notamment faits de tableaux, photographies, sculptures, vidéos, œuvres graphique, poésie en vers ou en prose, contes, slam. 

Un cadre a été imposé selon les médiums et cinq jours ont été alloués à chacun pour la création. Les œuvres plastiques ont été créées dans un format de 20 pouces x 20 pouces, en rappel de l’an 2020. Les textes sont d’un maximum de 200 mots et ont été également mis en page dans un format carré de 20 pouces. Les œuvres sont créées dans un court délai, ce qui bouleverse le quotidien des participants et interpelle leur sentiment d’urgence, deux éléments qui sont facilement associables à l’époque actuelle. 

Téléphonexquis est une manifestation d’un bouillonnement dans le paysage culturel et artistique estrien. Le projet crée un portrait de l’ère pandémique qui sera déterminante dans la grande Histoire moderne. Une création artistique, mais aussi un geste historique.

Design par Pascale Rousseau, réalisé par Thibault Podevin

2021